L'Ardeur Anna de Noailles

 

L’ardeur

 

Rire ou pleurer, mais que le coeur
Soit plein de parfums comme un vase,
Et contienne jusqu’à l’extase
La force vive ou la langueur.

Avoir la douleur ou la joie,
Pourvu que le coeur soit profond
Comme un arbre où des ailes font
Trembler le feuillage qui ploie ;

S’en aller pensant ou rêvant,
Mais que le coeur donne sa sève
Et que l’âme chante et se lève
Comme une vague dans le vent.

Que le coeur s’éclaire ou se voile,
Qu’il soit sombre ou vif tour à tour,
Mais que son ombre et que son jour
Aient le soleil ou les étoiles…

Anna de Noailles, Le coeur innombrable

 

 

 

C'est l'automne :-)

 

Un qui fait provisions...

 

 

 

 

Cèpes séchés :-)

Le gardien des lieux...

 

Calebasses, plus qu'à faire sécher... après, j'essayerai de faire des objets de déco, mais patience !

 

 

Fin d'été...

Le beau temps n'a pas été au rendez-vous, mais nous avons quand même profité des légumes du jardin:

Chaque jour, c'était tomates obligatoires!smiley

 

Nous avons récolté le miel, des hausses de fin juin, miel  plus clair de fleurs et

de fin août, miel de châtaignier plus foncé...

 

 

 

Gâteau de miel: alvéoles en cire naturelle.

 

 Fruits et légumes GEANTS :

 

2 Fruits de quoi faire une compote!

et des fruits naturels...

 

Et moi, je n'avais jamais vu une aussi grosse sauterelle

 

 

Je vous présente une Galeuse d'Eysines

très savoureuse, j'ai également récolté des muscades de Provences, ces grosses courges vertes

très bonnes également:

 

Famille et amis sont passés cet été, que d'heures à faire de la popotte et

de la vaisselle, bon, c'est sympa de cuisiner et d'essayer de nouvelles saveurs smiley

 

Les cacahuètes ça été un BIDE complet ...

 

Par contre on a eu deux beaux artichauts:

Excellents

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires...

Pour l'instant les commentaires sont bloqués... pub, pub et repub, donc le temps de mettre fin à ceci et on verra, bon, je ne m'inquiète pas, vous savez où me joindre.

J'ai encore des photos d'Irlande, superbes et des photos de Crête... moi, je ne vais pas en vacances, mais virtuellement avec les mômes, je suis combléesmiley

C'est la rentrée et quelle rentrée! On verra plus clair fin de mois...

Là, on fait du vide. Trop d'espace, ben, on engrange pour rien et on est envahis.

Dès que j'ai du temps, nouvelles photographies smiley

A très bientôt

Bises à tous

F.C

 

 

 

Ici, MiraBELLES 2017 :-)

Les garçons sont allés chercher les fruits sur les coteaux de Toul, belle récolte, bien que les arbres soient très vieux et les vergers en friches... , ben, oui, nous ne pouvons pas faire... Donc aucun traitement!

 

Le saviez-vous?

En 2009 la France comptait 1579 ha de mirabelle dont 1240 en Lorraine. La production était de 169 370 quintaux dont 124 300 en Lorraine ce qui représentait plus de 70% de la production mondiale. Si les densités ont très peu évolué (environ 200 arbres à l’hectare, les rendements ont été multipliés par 4 depuis les années 60 passant à près de 80Kg par arbre soit 8000 mirabelles.


Si le mirabellier s’est aussi bien acclimaté à la Lorraine c’est pour des raisons pédologiques, climatiques et des besoins en eau réduits. En effet cet arbre préfère les sols silico-argileux légèrement calcaires, des climats froids qui lui laissent le temps de se développer sans pour autant de gelées printanières qui détruiraient ses fleurs et donc ses fruits. Il s’accorde aussi très bien au manque d’eau en Lorraine sauf pendant la période de floraison : le printemps très arrosé en Lorraine. D’autres raisons tels que le Ph du sol ou la granulométrie explique sa parfaite adaptation.

Là, en images:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...

smiley

 

 

Irlande du Nord ...

 

Quelques photographies :

 

 

 

La Chaussée des Géants forme un promontoire qui s'avance sur la mer ; il est constitué de la juxtaposition de prismes de lave refroidie. Les plus grands de ces prismes atteignent près de 12 mètres de haut. La plupart ont une section de forme hexagonale, mais environ 30 % sont des pentagones et certaines colonnes ont quatre, sept, huit voire neuf ou dix faces. La section des prismes peut avoir une surface plane, convexe ou concave. L'ensemble évoque une chaussée ancienne au pavage irrégulier.

 

 

 

*****

 

 

 

BELFAST - Ces dernières années, les murs de la paix sont devenus des lieux de tourisme. Les Black Taxis promènent des groupes de visiteurs autour des lignes de paix de Belfast, des points chauds et des peintures murales célèbres.

 

 

 

heartheartheart

 

 

Balade Irlandaise...

En ce mois d'août 2017, l'une de nos filles est à Dublin, séjour moitié vacances et linguistique dans une école...

Je vais donc trier les photographies, voici déjà la carte :

 

 

***

 

 

Silver

Détente...

 

 

Dessous de table ...wink

 

Son "portrait" à la gouache

 

 

 

Origan ...

L’origan

"Cousin de la marjolaine, l’origan (Origanum vulgare) lui est bien souvent confondu. Il est d’ailleurs appelé également « marjolaine bâtarde » ou « marjolaine vivace ». L’origan est une plante méditerranéenne qui pousse plus particulièrement en altitude et se reconnait par ses tiges rougeâtres et fleurs violacées. Ses feuilles sont légèrement plus pointues et d’un vert plus soutenu que celles de la marjolaine. Tout comme la marjolaine, l’origan était, dans l’antiquité, symbole de joie et d’amour et porteur de vertus protectrices pour la santé." Source du net

 

J'en ai une grosse touffe dans le jardin, énorme !

Cette année j'ai donc fait sécher trois semaines et voici:

 

J'ai "débranché"

 

Puis mouliné,

 

Mis en pots et étiqueté

 

 

Utilisation : dans des pâtes "al denté" avec du camembert -ici- ou du fromage de chèvre...

 

et un peu de jambon coupé en morceaux, ça fait un plat complet!

 

C'est bon aussi dans les salades, les ragoûts :-)

 

 

 

Sacoches pour bivouac... !

et pour chien laugh

 

KDO d'anniversaire de son maître ... qui était ravi - Son chien va pouvoir participer à la charge -

 

Réglages...

 

Essayer, c'est l'adopter ...

 

 

Un des chemins de Compostelle...

 

D'après une  carte postale ...

Gouaches et encres... bien sûr une interprétation

 

Pour un ami ferru des chemins de Compostelle, il va bientôt reprendre  son bâton de pèlerin, il a déjà effectué de

nombreuses randonnées depuis la Lorraine, il a dépassé le Puy en Velay... un passionné!

 

 

Nina Simone: Mister Bojangles, c'est magique !

Une chanson, comme un poème, a souvent une histoire. Ce titre, écrit par le musicien country Jerry Jeff Walker date de 1968, sur l’album éponyme. Il a été repris de nombreuses fois, par divers artistes, dont Elton John, Jamie Cullum, Cat Stevens, ou Robbie Williams. Cette interprétation de Nina Simone est particulièrement sensible et touchante. 

 

 

Jerry Jeff Walker raconte qu’il a été inspiré par sa rencontre par un artiste de rue, dans une prison de La Nouvelle Orléans. Là, il a rencontré un vagabond qui se donnait lui-même le nom de Mr Bojangles, pour dissimuler sa véritable identité à la police. Réunis dans la même cellule, les deux hommes ont discuté des choses de la vie. Et puis Mr Bojangles s’est mis à parler de son chien mort et l’atmosphère est devenue lourde. Alors pour alléger l’ambiance, un des reclus a demandé quelque chose de plus drôle et Mr Bojangles a alors démontré son talent de danseur de claquettes. Une chanson était née…

A noter : le 7 janvier, sortira, chez Finitude, le premier roman d’Olivier Bourdeaut, En attendant Bojangles, qui fait directement référence à cette chanson. Voici ce qu’en dit la quatrième de couverture :

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L’amour fou n’a jamais si bien porté son nom.

L’optimisme des comédies de Capra, allié à la fantaisie de L’Écume des jours.

 

 

 

 

en-attendant-bojangles-223x330

 

 là :https://glazmag.wordpress.com/2015/11/22/mr-bojangles-ou-lhistoire-dune-chanson/