ACROSPORT EN CYCLE III

Les grands sont ravis quand même... car ils pensaient déjà faire des pyramides ! Mais non, un échauffement sérieux et des consignes de sécurité à respecter à la lettre... Dommage de cacher les visages, il y avait de beaux sourires  :-)

 

 

 

 

 

...

 

 

 

 

Framboises tardives...

S'il continue à ne pas geler très fort le matin et à faire soleil en journée, il y en aura plusieurs kilos!

 

 

 

:-)

 

 

 

 

Trésors d'automne!

Belle cueillette ce jour... Contente pour les pieds de moutons et les pleurotes, quand même quelques girolles et tout un tas de chanterelles à faire sécher...Juste en 1h30... je n'ai pas eu le temps d'y aller, mais c'est moi qui épluche et nettoie!

 

 

 

 

 

 

 

:-)

 

 

 

Triskell...

"Le Triskell, le symbole celte

Le Triskell est un symbole celtique à trois branches. Il y a plusieurs interprétations de ce symbole.

 

Interprétations

La première, la plus courante, est que les trois branches représentent l'Eau, la Terre et le Feu.

Mais d'autre disent qu'il s'agit du Ciel, de la Terre et de l'Eau.

Une autre interprétation possible est que les branches symbolisent les trois principaux dieux de la religion celtique : Lug, Ogme et Dagda
Certains disent encore que les branches symbolisent le sommeil, le rêve et l'éveil

D'autres disent qu'il s'agit du cycle de la vie : enfance, vie adulte, vieillesse
Il peut aussi symboliser le passé, le présent et le futur

Certains se demandent aussi si, tout simplement, le Triskell ne serait pas inspiré du trèfle !

Symbole

Le Triskell, avec ses courbes, est symbole de dynamisme, d'enthousiasme, contrairement aux croix figées. Les branches d'un Triskell doivent toujours tourner dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, qui est le sens sacré (paix). Lorsque les branches d'un Triskell ne tournent pas dans ce sens-là, on dit que c'est signe de guerre ou de conflit (sens maléfique).

En tout cas, ce qui est sûr c'est que le Triskell est devenu le symbole Interceltique le plus répandu.

Son origine est très ancienne, il est antérieur à -400 av JC...

C'est un symbole qui a toujours été très utilisé par les celtes."

 

Merci Brigitte... :-) pour ce bijou artisanal...reçu hier.

♥ ♥ ♥

 

 

 

Soleil couchant, 1er jour d'automne...

L'automne est arrivé ce jour, je ne peux pas oublier, il a gelé et j'ai gratté mon pare-brise... pour un peu j'étais en retard au travail!

Frais, mais beau soleil toute la journée et ce soir, une flambée s'imposait!

 

Bonne soirée au chaud :-)

 

Mes tournesols géants d'automne :-)

 

 

 

 

Soupe de Pâtisson...

C'est vraiment à essayer... - Je vous livre la recette en images :-) -

 

1 pâtisson de jardin :-)

 

 Ebouillanter ... au moins 8 minutes ou c'est inépluchable!

 

Ajouter 2 belles pommes de terre et 1 carré Maggi Boeuf ou Poule, juste de l'eau pour recouvrir...

Mouliner

J'ai ajouté également un peu de crème...

 

 

 

Tout simplement délicieuse cette soupe... J'ai testé pour faire goûter à des  enfants de maternelle et je vais faire!

 

:-)

 

 

Une belle clavaire crépue !

De taille bien souvent imposante pour un poids tout aussi impressionnant, on trouve ce champignon sur souches ou au pied des résineux bien vivants, surtout des pins, d' août / septembre à novembre, et fidèle à ses stations, ce Sparassis revient généralement chaque année, pour peu que l'on respecte sa base.

Bien souvent, la littérature  le compare à un chou-fleur.  Jeune, son apparence fait plus penser à une éponge aux larges alvéoles et plus tard, à une grosse boule de rubans entremêlés. Par contre, à la coupe, par la puissance de son pied en forme de tronc se divisant en de multiples ramifications, on pourrait effectivement le comparer à un chou-fleur.

C'est au nombre de ses surnoms populaires que l'on pourrait mesurer les qualités gustatives d'un champignon et, à l'énoncé de tous les siens, sparassis crépu - clavaire crépue - crête de coq - chou-fleur - morille des pins - morille d'automne, on imagine bien notre Sparassis comme un comestible de bonne qualité. Et c'est le cas, il arrive même que sur certains marchés on puisse le retrouver sous le nom, quand même un peu exagéré, de morille. C'est vrai qu'il en a un peu la texture croquante, mais son parfum n'a rien à voir avec la belle printanière.
Peu importe, il est très intéressant, pour peu qu'il soit récolté jeune (comme finalement tous les autres champignons) : Il doit être bien développé, ferme, blanc crème à rosé, unicolore sur l'ensemble du champignon ; A rejeter ou plutôt à respecter et laisser en place dès que les extrémités de ses circonvolutions brunissent. Il se ramollit, devient amère et sans doute, peu digeste.

C'est un champignon d'autant plus populaire qu'il est vraiment impossible à confondre avec un quelconque toxique tant sa forme est particulière.

 

 

781 g!

 

Je n'ai cuisiné que la moitié, l'autre pour ce soir :-)

 

Un champignon délicieux...

 

 

 

 

En entrée ce midi... ;-)

Bon, mais l'année prochaine, j'aimerais apprendre à cuisiner des... fleurs, ça ne peut qu'être bon! C'est mon côté "abeille" ;-)

 

 

 

 

 

 

 

 

Une abeille très courageuse...

Cette petite bête est tombée dans le miel, après plus de 20 minutes de patience pour s'en débarasser , elle a repris son envol ! :-)

 

 

 

 

:-)

 

Extraction du miel...

Ce n'est pas moi qui ai pris les photographies. Le Patron est donc allé voir chez une amie apicultrice, le déroulement des "opérations"...

 

 

 

L'extracteur tangeantiel  de hausses

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce miel sera décanté dans une quinzaine de jours ... Là il y avait, les "opérations" ont été doublées, 25 kg.

Hier, le Patron a extrait son miel, nous devrions avoir 3 kg, pour une ruche, pour une première fois et avec le mauvais temps qu'il a fait, c'est déjà ça!