Jambon blanc de porcelet au torchon!

La semaine dernière,en courses, j'avais trouvé un jambon de porcelet, c'est rare d'en trouver... . Pourquoi  ne pas en faire un jambon blanc?

Désossé, puis salé au sel nitrité durant cette semaine, retourné tous les deux jours.

Aujourd'hui, mis et ficelé dans un torchon, puis cuisson.

 

 

 

 

 

 

Là, je surveille la cuisson, non, ce n'est pas épuisant !

 

 

 

 

Gingembre...

Il y a presque un mois, j'ai planté des rhizomes de gingembre, ça pousse, en fait c'était pour avoir des fleurs, on verra ... je pense que je suis très optimiste ... ;-)

 

 

 

 

Saison des puzzles... :-)

 Fallait bien occuper la jeune fille de la maison- Bon, j'ai participé- ...

 

 

Ca commence à prendre forme ...

 

 

 

;-)

 

 

Mardi-Gras....

 

Carnaval de Venise

Conspiration ? Riva Di Schiavoni, Venise, février 2003, ITALIE © André OUSTRIC

 

 

En italien, Mardi gras se dit Carnevale, mot qui vient de "carne levare" (littéralement "retirer la viande"), allusion aux jours maigres qui vont suivre.

Le Carnaval, comme beaucoup de fêtes chrétiennes, a une origine païenne. Il remonte aux fêtes romaines des calendes de mars, qui célébraient le réveil de la nature par des rites agraires. A cette occasion, les interdits étaient transgressés et les déguisements autorisés.

Dans le calendrier chrétien, Mardi gras est le jour qui précède le Carême, période de jeûne de 40 jours entre le mercredi des Cendres (symbolisant le retour biblique d'Adam à la poussière) et le jour de Pâques (résurrection du Christ).

Avant cette période de privation, il était de coutume de faire la fête et de manger "gras". Le Carnaval était représenté par un mannequin grotesque que l'on brûlait le mercredi des Cendres, premier jour du Carême.

Le Carnaval s'étend théoriquement de l'Epiphanie au mercredi des Cendres, mais il atteignait jadis sont paroxysme lors du repas du Mardi gras, marqué par une abondance de viandes et de pâtisseries.

Comme la fête rassemblait un grand nombre de personne, il fallait confectionner des pâtisseries bon marché et vite préparées. Il s'agissait aussi d'utiliser les réserves de beurre, huile et oeufs, avant les 40 jours de jeûne qui allaient suivre. D'où la tradition des beignets, des gaufres, des crêpes et autres déclinaisons régionales : merveilles du Sud, bottereaux d'Anjou, bugnes du Lyonnais…

Aujourd'hui, Mardi gras est fêté de différentes façons dans le monde entier, il est précédé de nombreux carnavals dont les plus connus sont ceux de Venise (instauré au XVème siècle avec l'accord du pape) et de Rio de Janeiro (fête introduite par les Portugais, qui deviendra le grand bal que l'on connaît au milieu du XXème siècle).

 

Donc...:-)

 

 

 

 

 

 

 

http://p6.storage.canalblog.com/65/03/1037473/83576866_p.jpg

 

 

 

 

 

 

Lever du jour...

Là, c'était hier matin chez moi vers 8 heures, j'ai regretté de n'avoir pu faire de photos dans les"Hauts", il y avait un soleil resplendissant!

 

 

 

 

 

Neige vers midi ce jour ...

Pas beaucoup de visibilité!

Plus tôt vers 8 heures, les routes n'étaient pas vraiment dégagées et ... plaques de verglas. A un rond-point ma voiture a chassé, je me suis retrouvée d'un coup en sens inverse, mais sans bobos ni pour moi, ni pour ceux qui venaient en sens inverse, une bonne frayeur à 20km/h, mais quand même!

 

 

 

 

 

 

 

 

NEIGE!

 

 

 

 

 

et Tarte Lorraine ;-) Lardons ETC...

 

 

Demain, moins drôle, je trouverai ça moins beau, aller affronter les routes..., pas Vosgienne moi ;-)

 

 

Pendaisons ...

Plus qu'à attendre 7 à 8 semaines...

 

et,

 

la terrine diminue...doucement :-)

 

 

 

 

 

 

Plat de résistance...

Déposé hier matin sur notre "restaurant" à oiseaux, plus rien le midi... J'avais rajouté des graines de couscous... A la base, pain dur en miettes, margarine, graines de tournesols. Vrai qu'il fait froid!