L'amour de Christian Bobin...

http://www.gallimard.fr/var/storage/images/contributor_internet/b63/contributor_11012_195x320.jpg

 

Ils prétendent vouloir la vérité et, si vous commencez à la leur dire avec douceur et bienveillance, ils vous tuent.

Ce sont les mères et elles seules qui vivent dans le plein temps des familles. Dans les premières années des enfants, les pères sont à demi présents. Des ombres un peu bruyantes. Quand ils s'installent enfin, vers les cinq, six ans de l'enfant, tout ou presque est accompli.


Ils amènent avec eux cette poussière du dehors où ils ont vécu tout ce temps, cette rudesse des principes, cette obligation de se faire à la sauvagerie de vivre en société.

L'absence de vérité dans une voix est pire que la fin du monde.

Le temps qui passe est un ami précieux qui nous dépouille du superflu.

Les gens croient montrer leur profondeur quand ils brassent des opinions. Mais les opinions sont des branches mortes flottant sur l'eau croupie de l'époque.

Un fou c'est quelqu'un qui a laissé la souffrance prendre sa place.

Le rouge-gorge trouvé mort devant la porte du garage retient sous son duvet la chaleur des jours heureux. Dieu est un assassin blanc comme neige

Si nous savions regarder le réel de chacun de nos jours, nous tomberions à genoux devant tant de grâce.

L'intelligence c'est proposer à l'autre ce qu'on a de plus précieux, en faisant tout pour qu'il puisse en disposer- s'il le souhaite, quand il le souhaite. L'intelligence, c'est l'amour avec la liberté.

 

 

Ajouter un Commentaire